CHANT DE L'ÂME Index du Forum CHANT DE L'ÂME
Se laisser librement aller dans le flux des choses, sans rien saisir ou rejeter .... Nouvelle Conscience - Retour à la Source - I AM
 
    FAQ   Rechercher   Membres   Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   S’enregistrer   Connexion 

Le sens réel du making of

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    CHANT DE L'ÂME Index du Forum -> SUR LA ROUTE DU SOI -> DIVERS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
SoHam
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2011
Messages: 569
Localisation: Ici et là
Féminin Bélier (21mar-19avr) 兔 Lapin

MessagePosté le: Mar 1 Mai - 15:14 (2012)    Sujet du message: Le sens réel du making of Répondre en citant

 
 
Citation:
 Le sens réel du making of 
Citation:
La chose désirée, peu importe ce qu'elle est,
a un caractère, une énergie, donc une identité.

 
Le making of, le montage de votre film est relié à votre attitude mentale, à la contenance de l'énergie dans votre attitude mentale. C'est ce que nous appelons maintenir l'équivalence mentale. Cette équivalence doit devenir une régularité constante et non simplement quand on y pense ou quand les événements vont à l'encontre et altèrent notre mental.

En d'autres termes, le making of est un profond équilibre en vertu de ce que l'on veut réaliser. Donc, dans cette équivalence, il y a une ressemblance à ce que l'on veut faire arriver. Il y a donc de l'identité qui se développe et surtout qui doit être développée et maintenue envers ce que l'on veut devenir, être, faire ou avoir.

Cette nouvelle identité doit naître avant l'arrivée matérielle du making of. Voilà pourquoi elle est si difficile à contenir au-delà des sens matériels. Il faut beaucoup d'identité réelle pour obtenir réellement ce que l'on veut.

Il faut également beaucoup de patience et de persistance à créer cette identité qui prend sa source, son origine, au niveau mental de la pensée et de l'émotion.

Il doit donc y avoir une semblance, un double, une copie conforme maintenue en vertu de ce que l'on veut faire arriver. Et à travers ce processus, l'identité prend du caractère, de la force, de la discipline et surtout de la présence chez l'être nouveau. Donc, il doit y avoir création de l'unité.

Le making of demande et nécessite une conscience professionnelle, donc de l'honnêteté, de la sincérité et de l'attention au quotidien. Lorsqu'il se présente une faille, il doit y avoir correction immédiate afin de maintenir le rapprochement, le lien, le point de rencontre avec l'identité de la chose désirée. Dès qu'il y a un changement de direction mentale, émotionnelle ou de verbalisation, il y a effectivement un éloignement de l'identité.

C'est l'identité ici qu'il faut développer et non pas simplement imaginer ce que l'on désire. Dans l'identité de la chose désirée, il y a inévitablement un rapprochement, donc un temps de réalisation qui s'amorce et se maintient.

Avoir de l'identité, c'est être rapproché de soi-même, rapproché de ce que l'on désire. Ainsi un temps nouveau se réalise à partir de l'identité et non de l'imagination, de la raison ou des sens matériels trompeurs et aveuglés par les événements, le temps psychologique, les contre-temps, etc.

Donc, l'identité est le point de rencontre entre la chose désirée et l'attitude mentale de la personne. L'identité est l'accord, l'affinité de la chose désirée qui prend origine, qui prend racine dans le mental et qui est déversée dans le physique.

Nous ne pouvons imaginer la chose désirée sans prendre le caractère, c'est-à-dire sans avoir l'identité réelle qui va avec cette chose désirée. C'est ça le montage de votre film. Autrement dit, c'est ce que nous appelons le making of de l'identité de la chose désirée. La chose désirée, peu importe ce qu'elle est, a un caractère, une énergie, donc une identité.

L'identité réelle a un caractère, une expression, un style, un visage de la chose désirée, c'est-à-dire de l'énergie que doit contenir l'identité en vertu de la chose désirée par l'être conscient, par la conscience professionnelle.

L'identité est l'énergie qui irradie la chose désirée à l'extérieur dans la vie de la personne. Dans l'identité réelle, tel que nous le parlons ici, il y a une force, une assurance, une valeur, une fierté et beaucoup d'inflexibilité.

L'identité ici, peut servir créativement ou destructivement, donc positivement ou négativement. C'est à vous seul de choisir sa direction et sa manifestation. L'identité ne réfléchit pas, car elle se veut réelle, une et stable entre le doute, la faiblesse et le manque de caractère.

Donc nous pouvons dire : telle est une personne, telle est l'identité qu'elle s'est elle-même construire. Il n'y a pas de magie, de hasard ou de chance dans l'identité réelle. Telle l'identité est, tel un homme est. C'est l'ultime point de rencontre, il n'y en a pas d'autres.

Développer de l'identité en vertu de ce que vous désirez ne sera pas chose facile. L'homme actuel n'a pas d'identité réelle. Donc, à cause de sa grande subjectivité, il n'a pas la science du choix de choisir de par lui-même et seul avec lui-même ce qu'il désire réellement vivre dans sa vie.

La subjectivité, le doute, l'impuissance, l'insécurité ont pris identité chez l'homme. Et cette identité est devenue la personnalité de l'ego planétaire. Cette personnalité ne peut obtenir ce qu'elle désire tant et aussi longtemps qu'elle ne se créera pas une nouvelle identification des choses qu'elle désire.

L'identité de la personnalité ne lui sert pas. Bien au contraire, elle reproduit toujours les mêmes espèces. Tant que cette identité ne sera pas revue et corrigée par l'homme lui-même, il ne pourra pas créer, car il n'a pas la science de créer ce qu'il désire dans sa vie.

Le mental subjectif des sens matériels s'identifie à toutes les formes d'identités, quelles qu'elles soient. Mais un jour, tôt ou tard, cet aspect de l'être sera inacceptable.

Je vous donne une exemple :

Un père de famille qui est brisé par la mort de son enfant se crée une identité de cet événement. Il apprend que son enfant de 5 ans qu'il adore a été torturé, violé, maltraité pendant des jours et finalement battu à mort. Voyez les sentiments de colère, de haine, de vengeance qui prennent caractère, qui revêtent une identité chez lui.

Il ne mange plus, il ne dort plus, il crie... Il ne pense qu'à obtenir vengeance de ce qui est arrivé à son enfant. Il veut obtenir justice à tout prix et il va même appliquer sa propre justice. Il est obsédé et devient complètement névrosé. Il ne voit arrivé que le jour de sa vengeance...

Pourquoi ?

Parce qu'il a le caractère, l'identité, la vibration si vous voulez, qui va avec ce qu'il désire le plus au monde : tuer le malade qui a tué son enfant.

Prenez cet exemple et
inversez-la.

Une fois que vous comprendrez l'effet caractériel de l'identité qui doit être construite en vertu de ce que vous désirez le plus au monde, vous l'obtiendrez.

Ce père de famille n'a pas deux ou trois désirs en tête, il n'en a qu'un seul. Il n'a pas le temps à jouer à question réponse. Sa pensée est unique, forte, puissante, elle a de l'identité. Il y a de l'énergie dans cette identité, il y a une vibration de destruction puissante. Rien ne peut l'arrêter et il ne changera pas d'idée en cours de route. Il sait où il va et il va tout faire pour réaliser son désir, même si sa vie devra peut-être s'arrêter là. Mais ça, il le sait en plus.

Tout ce à quoi il s'identifiait auparavant vient brusquement de s'effondrer. Il ne désire plus un meilleur emploi, une auto neuve, une belle maison, de bons amis, un bon social, ou quoi que ce soit d'autre, car il ne ressent plus ces choses-là.

Il n'a qu'une seule chose en tête, qu'elle soit bonne ou mauvaise, peu importe, oublions l'aspect moral et religieux. La seule chose qu'il maintient dans son mental crée l'énergie de l'identité en vertu de ce qu'il désire le plus au monde. Son making of est unique, puissant, fort et réel pour lui. Et peu importe s'il n'obtient pas ses autres désirs, celui-ci a autorité sur les autres.

Comme son désir a priorité sur tous les autres, son caractère se forge de minute en minute, son identité s'énergétise de plus en plus. Il ne va pas attendre, il va tout faire pour trouver le meurtrier qui a tué son enfant et qui a complètement détruit sa vie. Il n'a pas le temps d'aller consulter un psychologue, car il ne vit pas de doute. Il est obsédé, névrosé, en colère et il va lui-même régler, concrétiser son désir.

La question est la suivante maintenant :
                                
Êtes-vous prêt à mourir pour ce que vous désirez le plus au monde ?

C'est cela avoir la vibration de sa propre identité. Et ceci n'a rien à voir avec qui que ce soit.

Dans l'exemple ici, le père n'a plus le temps de jouer avec les mots, d'écouter les discours des autres, de se comparer aux autres, de voir si ce qu'il s'apprête à faire va nuire à son évolution.

C'est toujours la vie, les événements qui placent l'homme en vibration d'identité de réagir. Vous ne pouvez être vibratoire tout seul. Il faut un événement extérieur, il vous faut un désir à réaliser. Et c'est à travers l'expérience que la vibration s'installe et devient identique à ce que vous voulez.

La colère face à l'événement place l'homme en situation et le colle contre le mur de l'impuissance. Et c'est là que vous devez prendre identité, c'est-à-dire prendre une force unique pour détruire ce qui vous détruit, pour mettre à mort, pour tuer le tueur une fois pour toute.

Dans l'exemple, l'homme est placé en vibration par un événement et il doit réagir à partir de lui-même pour connaître, pour savoir, pour épouser sa propre vibration. Et à ce stade, ce n'est plus une question morale de bien ou de mal, car cette force est identique à l'homme lui-même. Il est ce qu'il dégage.

Vous ne pouvez pas développer une identité réelle, sans rencontrer l'événement qui vous invite à défoncer le mur de l'impuissance.

Donc, cet homme, selon l'exemple, n'est pas dans la recherche de soi. Il n'est pas dans la philosophie de l'être. Il n'est pas malade non plus puisqu'il a conscience parfaite de ce qu'il s'apprête à faire. Ceci devient pour lui un besoin vital et non un désir qui peut changer d'orientation demain.

Et vous, avez-vous l'identité de ce que vous désirez le plus au monde ?... Et si oui, êtes-vous prêt à mourir pour votre désir ?

Il ne faut pas interpréter psychologiquement ce qui est dit ici. Il faut en saisir le sens profond et développer cette identité en vertu de ce que vous désirez vivre.


http://www.micheldow.ca/pages/le_sens_reel_du_making_ofpag.html



_________________
« Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, que faites-vous ? »
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 1 Mai - 15:14 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    CHANT DE L'ÂME Index du Forum -> SUR LA ROUTE DU SOI -> DIVERS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Template Buble by dav.bo
Traduction par : phpBB-fr.com