CHANT DE L'ÂME Index du Forum CHANT DE L'ÂME
Se laisser librement aller dans le flux des choses, sans rien saisir ou rejeter .... Nouvelle Conscience - Retour à la Source - I AM
 
    FAQ   Rechercher   Membres   Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   S’enregistrer   Connexion 

Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    CHANT DE L'ÂME Index du Forum -> QUOI DE NEUF DANS CE MONDE -> POLITIQUE ~ SOCIETE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
SoHam
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2011
Messages: 569
Localisation: Ici et là
Féminin Bélier (21mar-19avr) 兔 Lapin

MessagePosté le: Lun 26 Mar - 14:47 (2012)    Sujet du message: Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire Répondre en citant

Citation:
Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire

 
Encore très peu répandu en France, le concept du cohabitat ou habitat collaboratif n’est pourtant pas nouveau. Originaire du Danemark et très pratiqué dans les pays scandinaves, l’habitat collaboratif a de quoi faire de plus en plus d’adeptes…

  
Souvent, les individus qui se lancent dans l’aventure de l’habitat collaboratif évoquent des prix au mètre carré indécents, inaccessibles pour eux à titre individuel ; mais ce n’est ni leur première ni leur seule motivation. Se lancer dans l’achat d’un habitat groupé prend d’autres dimensions : celles du partage de valeurs et d’espaces de vie. L’habitat collaboratif répond à des préoccupations environnementales et est le symbole d’un désir clairement exprimé de retrouver du lien social .

Habitat collaboratif, habitat multidimensionnel
L’habitat groupé abrite sous sa dénomination de nombreuses caractéristiques et peut être défini comme : « un lieu de vie où habitent plusieurs entités (familles ou personnes) et où l’on retrouve des espaces privatifs et des espaces collectifs autogérés. »

  
L’habitat collaboratif, participatif ou encore le cohabitat selon les préférences est donc caractérisé par plusieurs dimensions :
- spatiale, puisqu’il est composé d’espaces privés et d’espaces communs ;
- sociale, en tissant des liens entre les individus, tout en respectant leur intimité ;
- volontariste, puisque le projet ne peut être porté que par un groupe de personnes animées par la volonté de vivre de manière collective ;
- idéologique, puisque construit autour d’un projet commun de vivre mieux ;
- autogestion, chaque cohabitant étant aussi gestionnaire du lieu et du mode de vie ;
- temporalité, le projet se structurant dans le temps et étant évolutif.
source : guide de l’habitat groupé, www.habitat-groupe.be

Habitat collaboratif, mode d’emploi
 


 
Qui dit collaboratif, dit communauté. C’est le point de départ de tout projet de cohabitat. La communauté peut tout aussi bien être constituée d’amis, de membres d’une même famille ou d’inconnus partageant simplement la même envie de mettre en place un projet selon les règles de l’habitat collaboratif.
Ensuite, arrive la phase délicate à savoir déterminer le type de projet : s’agira-t-il d’une construction de A à Z ou de rénovation d’un immeuble ? Le choix sera fonction des envies et des attentes de chacun bien entendu, mais aussi des compétences et des moyens des uns et des autres.
Après mise au point, les cohabitants rédigent une charte qui définit les grands axes du projet et les aspects techniques : matériaux à utiliser, énergies (renouvelables ?), etc.
Lorsque le site est identifié, on peut déterminer les espaces à partager, les surfaces et la fonction des pièces. Enfin, restent à établir les plans, avec l’aide d’un architecte.
Chacune des décisions fait l’objet d’un vote et doit être prise à l’unanimité.
Citation:


Zoom sur les Z’Ecobâtisseurs


  
L’association a été créée en 2007 à Louvigny (Calvados), par un groupement de familles séduites par le concept d’habitat participatif.
Leur objectif a été de construire un ensemble d’habitats groupés avec jardin partagé, qui respecte bien évidemment espaces privés et intimité familiale.
Le projet s’établit :
- selon des critères écologiques ;
- dans une démarche de construction et gestion collective
- dans un souci de recherche d’accessibilité économique
- en synergie avec leur municipalité
(Louvigny) et en lien avec leur futur quartier.
Le résultat : un immeuble en paille, unique en son genre et qui revêt une dimension sociale. En effet, le groupement a souhaité un logement accessible aux revenus modestes et aux primo-accédants, et abritant une belle mixité générationnelle. Ainsi, le plus jeune cohabitant est âgé de 23 ans et le plus âgé en a 73.
Seul bémol, les acteurs du projet ont déploré un dépassement du coût de construction, qu’ils avaient estimé initialement à 1530€ du m² (un record pour du bioclimatique), mais qui a finalement flirté avec les 2000€.  Toutefois, ce point noir n’a en rien altéré la très grande solidarité qui anime le groupe.
Pour en savoir plus, le blog des Z’Ecobâtisseurs : ecozac.louvigny.free.fr
Source : magazine La Maison Ecologique


Dans une société ou l’individualisme prime, l’habitat collaboratif brise l’isolement et crée du lien.
Seriez-vous prêt à vous lancer dans ce type d’aventure ?


Sur le même thème :
http://www.consoglobe.com/habitat-collaboratif-lhabitat-durable-et-solidair…

_________________
« Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, que faites-vous ? »
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 26 Mar - 14:47 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
vivelavie
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 26 Mar - 16:04 (2012)    Sujet du message: Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire Répondre en citant

Super !
Revenir en haut
alim
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 26 Mar - 21:13 (2012)    Sujet du message: Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire Répondre en citant

justement j'étais en train de discuter avec un ami , sur la politique de l'habitat chez nous , et des conséquences qu'elle a engendré ,
l’Algérie après son indépendance avait opté pour un système socialisant , les intentions étaient louables , des valeurs de justice sociale d'égalitarisme etc..
l'état distribuait les logements et les terrains sans tenir compte des critères de classe sociale ou intellectuelle , tout le monde était logé à la meme enseigne , riches et pauvres , bourgeois et roturiers , intellectuels et manuels ... cela à donné des conglomérats hétéroclites , des villas high standing mitoyennes de gourbis , 
l'année passée lors de la révolte d’Alger les gueux des quartiers pauvres ne se sont pas attaqués aux édifices publics ni aux representants de l'état , mais aux biens de leurs voisins d'en face      
Revenir en haut
vivelavie
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 26 Mar - 21:40 (2012)    Sujet du message: Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire Répondre en citant

 
Citation:
l'année passée lors de la révolte d’Alger les gueux des quartiers pauvres ne se sont pas attaqués aux édifices publics ni aux representants de l'état , mais aux biens de leurs voisins d'en face

Inégalités trop fortes ?

C'est pas à une institution de décider ce qui est bien ou pas, c'est aux gens de créer leur projet collectif selon des rêves qu'ils partagent

Et laisser les rêves être dictés par la loi de la vie: l'impermanence... la vie est un arc-en-ciel, les circonstances font qu'il apparait, c'est beau, on profite de la beauté et puis cela part, les circonstances ont changé.
Revenir en haut
vivelavie
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 26 Mar - 22:12 (2012)    Sujet du message: Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire Répondre en citant

Qui est responsable d'une société trop inégalitaire ? L'Etat, les citoyens ?

Je dirais l'inconscience de deux lois fondamentales de la vie, l'impermanence - tout bouge tout le temps - et la circulation - donner et prendre, prendre pour donner.

L'accumulation est  dictée par la peur. La suraccumulation est dictée par l'emprise

Karl Marx est resté coincé par le paradigme matérialiste. S'il a réussi d'une façon remarquable à démonter la théorie libérale de l'accumulation, il n'est pas parvenu à dessiner un modèle efficace pour le bien être et bien vivre. Normal le bien-être ne se pense pas. La clé est quand même dans la liberté d'entreprendre.

Les libéraux qui prêchent cette liberté sont de grands falsificateurs quand ils disent que le marché libre et concurrentiel organise tout. Ce marché libre et concurrentiel n'existe pas sauf dans des réseaux d'échange très limité où les offreurs et les demandeurs se connaissent relativement bien. Dans la plus part des cas, les marchés sont des oligopoles ou des groupes contrôlent les régles du jeu.

Le moteur de l'économie c'est l'énergie partout et n'importe tout. C'est autour de l'énergie que les innovations vont grandir. C'est une certitude. C'est le coeur du changement de paradigme.
Revenir en haut
alim
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 27 Mar - 15:54 (2012)    Sujet du message: Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire Répondre en citant

 je partage totalement ta vision , tu connais mieux que moi les expériences post colonialistes des pays du tiers monde , les intentions étaient bonnes , mais l'enfer a toujours été pavé de bonnes intentions , les pays qui n'ont pas été emportés par les élans révolutionnaires de l'époque , ont su progresser
dans la douceur sans chamboulement du tissus social , il fallait laisser les gens là ou ils se trouvaient ,écouter leurs besoins et leur offrir ce dont ils avaient besoin ,mais nos grands revolutionnaires ont tout formaté , 
Revenir en haut
SoHam
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2011
Messages: 569
Localisation: Ici et là
Féminin Bélier (21mar-19avr) 兔 Lapin

MessagePosté le: Mar 27 Mar - 16:03 (2012)    Sujet du message: Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire Répondre en citant

L’habitat collaboratif est une initiative que des personnes prennent ensemble et toujours ensemble elles mènent leur projet de A à Z  au cours de nombreuses réunions ...
Je ne vois pas en quoi les gouvernements ou autres institutions pourraient les en empêcher ?
Bien évidemment je ne connais que peu les conditions de vie en Afrique mais il me semble que ce genre de projet devrait être possible non ?

J'ai des amis parisiens qui ont réalisé cela à partir d'une vielle usine : ils l'ont achetée à plusieurs familles et ont défini ensemble comment l'aménager et quel mode de vie y mettre en route
Ces amis sont toujours dans ce logement et y sont super heureux !
thécoeurs
 

_________________
« Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, que faites-vous ? »
Revenir en haut
vivelavie
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 27 Mar - 18:47 (2012)    Sujet du message: Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire Répondre en citant

 
Citation:
Je ne vois pas en quoi les gouvernements ou autres institutions pourraient les en empêcher ?
Bien évidemment je ne connais que peu les conditions de vie en Afrique mais il me semble que ce genre de projet devrait être possible non ?


En fait Halim fait référence à une certaine époque qui a duré près de 20 à 30 ans dans les pays qui avaient été colonisés. Au moment de la colonisation, l'ennemi commun qui galvanisait les foules était le colon. Quand le colon est parti l'Etat est devenu le grand organisateur social un peu partout, à des degrés plus ou moins forts. Il fallait rattraper à tout prix l'ancien colonisateur et cette idéologie nous a coincé dans le même paradigme. Le colon a été remplacé par des élites locales qui contrôlaient l'appareil d'Etat. Et cela est devenu encore plus pervers et a fait le nid à mon avis de l'intégrisme sous diverses formes.

Du peu que je connais, cette expérience en Algérie a causé d'énormes problèmes, en particulier en milieu rural qui a été destructuré. L'Algérie s'est laissée mystifier par les grands projets d'industrialisation ce qui a provoqué une saignée des campagnes ; et ce, d'autant que c'est un pays pétrolier/gazier donc d'énromes masses monétaires qui cherchent des projets d'investissement. or on se rend compte qu'il est très difficile de transformer cet afflux de devises pour améliorer le bien-être social. c'est très complexe d'avoir tout d'un coup plein d'argent, du liquide. Il y a des conséquences économiques très néfastes qui fait qu'on parle de la malédiction des ressources naturelles ou syndrome hollandais. C'est comme un robinet que tu ouvres. mais la richesse c'est la transformation, l'échange, la diversification. Bref...

La différence de revenu entre milieu urbain et rural crée le flux migratoire campagne-ville. Les gens se sont rués dans les milieux urbains sans qu'on ne développe des capacités d'accueil intelligentes et cela allait trop vite.  Comme il faut aller vite on fait n'importe quoi. Un peu comme en France d'ailleurs dans les années 1960 avec ces constructions de barre horrible dans les villes car il manquait de logement. Même dans ma petite ville de 8000 habitant il y a un quartier barre qui est horrible. bref...

A l'heure d'aujourd'hui, ce type de projet collaboratif est partout possible en Afrique. Mais à une certaine époque c'était plus difficile car l'idéologie dominante avait de la suspiscion pour tout comportement/projet n'allant pas dans la norme et pouvait te casser jusque dans ta famille. C'est assez étouffant ce type de société avec un Etat qui prend toute la place. Les élites locales n'ont fait que reproduire les schémas coloniaux d'inégalités en y mettant la sauce locale.

On ne sort pas de la colonisation du jour au lendemain. il y a ce complexe insidieux dans un sens ou dans un autre qui amène l'effet d'imitation. les plus grosses bêtises ont été reproduites et ce, d'autant qu'à l'époque on les voyait moins bien ces bêtises.

Et je voudrais également préciser qu'en France en 2012 il n'est pas possible que ces gens puissent accéder à l'autonomie énergétique de leur habitat qui est quand même le coeur d'un projet collectif. Il est impossible d'échapper à EDF. J'ai essayé d'être autonome énergétiquement mais cela n'a pas été possible car il fallait que je signe un contrat avec EDF et éventuellement revendre mon énergie à mes voisins. je leur ai dit que cela ne m'intéressait pas. Et le gars s'est mis en colère au téléphone que je ne comprenne pas que j'allais gagner. Et je lui ai répondu que ce n'est pas gagner qui m'intéresse mais être autonome d'EDF. Donc pas possible de mener un projet commun sur l'énergie en France aujourd'hui. Pas possible également de créer un système financier autonome. ce n'est pas prévu par la loi tout simplement, seule la Banque de france a le droit d'émettre la monnaie.
Revenir en haut
alim
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 29 Mar - 23:55 (2012)    Sujet du message: Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire Répondre en citant

Très juste ton analyse ,  vivelavie , 
tu sais cette coupure d'internet qui a duré 3 heures , sur tout le territoire Algerien , c'etait avant hier , eh ben , c'était parce que , un journal local , qui 
sa chaine de TV , sur la toile , voulait diffuser une interview avec le pére du tueur de Toulouse , et diffuser des images du carnage , alors les autorités d'ici n'ont pas trouvé d'autres parades que de couper internet pour tout le pays 
en lisant ce sujet sur l'habitat coopératif , j'ai pensé à endroit ou plutot à un ilot , sur la planete qui ne soit pas sous l'autorité de ses singes de politiciens avec leurs magouilles nauseabandes , ou des groupes de gens de mêmes affinités puissent vivre ensemble , 








Revenir en haut
vivelavie
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 30 Mar - 07:28 (2012)    Sujet du message: Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire Répondre en citant

 
Citation:
en lisant ce sujet sur l'habitat coopératif , j'ai pensé à endroit ou plutot à un ilot , sur la planete qui ne soit pas sous l'autorité de ses singes de politiciens avec leurs magouilles nauseabandes , ou des groupes de gens de mêmes affinités puissent vivre ensemble

L'idée existe déjà il y a des tas d'initiatives allant dans ce sens; ces ilots se créent sans bruit. Le mouvement des créatifs culturels est en train de devenir une réalité sociale mais les politiciens ne les voient pas encore tellement ils sont pris par leur ancien schéma; c'est un peu comme les Indien qui n'ont pas vu les caravelles des espagnols.

Voici ce que j'ai trouvé sur les créatifs culturel dans wikipédia


Ce terme désigne une famille sociologique occupant une part importante des populations occidentales : 17% en France et 25% aux Etats-Unis [1]. Il est la traduction de l'américain cultural creatives, créé par le sociologue Paul H. Ray et la psychologue Sherry Ruth Anderson


Le courant porté par les créatifs culturels, ou "créateurs de culture", est perçu par les sociologues comme l'avènement d'une nouvelle culture. Elle serait d'après ces deux chercheurs «la manifestation d’une lente convergence de mouvements et de courants jusqu’alors distincts vers une profonde modification de notre société», l'éveil d'une civilisation post-moderne, aussi importante que celle qui, il y a cinq cents ans, marqua la fin du moyen-âge [2].
Les créateurs culturels vivent d'ores et déjà dans un système de valeur et de comportement nouveaux:
  • Mode de consommation fondé sur le respect et la reconnaissance de la valeur de l'environnement (consommation d'aliments biologiques, utilisation de la médecine naturelle).
  • Conscience des valeurs féminines (place des femmes dans la sphère publique, coopération et préoccupation par rapport à la violence)
  • Prédominance de l'être sur l'avoir et le paraître.
  • Quête humaine tournée vers l'intérieur et l'extérieur (connaissance de soi, ouverture aux autres, dimension spirituelle).
  • Implication individuelle et solidaire dans la société, dans le social avec une dimension locale.
  • Ouverture culturelle (respect des différences et de la multiculturalité).

D'un point de vue communication: Hypothèse: Ne serait-ce pas là une très belle porte d'entrée pour proposer ces changements de comportements indispensables ? On pourrait regarder et parler aux personnes que nous croisons en imaginant que 25% de chacune et chacun soit Créateur de Culture. Nous leurs proposerions dès lors les solutions pour satisfaire leurs envies de vivre en harmonie avec ces valeurs.

Nos rencontres correspondent à cela aussi. C'est pourquoi je ne cesse de dire faut pas trop s'attarder sur les critiques du système on perd son temps et son énergie, faut faire et s'engager là où on vit.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:42 (2017)    Sujet du message: Habitat collaboratif : l’habitat durable et solidaire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    CHANT DE L'ÂME Index du Forum -> QUOI DE NEUF DANS CE MONDE -> POLITIQUE ~ SOCIETE Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Template Buble by dav.bo
Traduction par : phpBB-fr.com