CHANT DE L'ÂME Index du Forum CHANT DE L'ÂME
Se laisser librement aller dans le flux des choses, sans rien saisir ou rejeter .... Nouvelle Conscience - Retour à la Source - I AM
 
    FAQ   Rechercher   Membres   Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   S’enregistrer   Connexion 

LES CROYANCES EMPÊCHENT LA VRAIE COMPRÉHENSION

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    CHANT DE L'ÂME Index du Forum -> SCIENCE ~ TECHNOLOGIE ~ MEDECINE ~ DIETETIQUE -> PHILOSOPHIE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
SoHam
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2011
Messages: 569
Localisation: Ici et là
Féminin Bélier (21mar-19avr) 兔 Lapin

MessagePosté le: Lun 14 Nov - 14:36 (2011)    Sujet du message: LES CROYANCES EMPÊCHENT LA VRAIE COMPRÉHENSION Répondre en citant

  

Citation:

LES CROYANCES EMPÊCHENT LA VRAIE COMPRÉHENSION
 

Si nous n'avions pas de croyances, que nous arriverait-il ? Ne serions-nous pas effrayés de ce qui pourrait se produire ? Si nous n'avions pas une ligne de conduite fondé sur une croyance - Dieu, le communisme, le socialisme, l'impérialisme, ou quelque autre formule religieuse, quelque dogme qui nous conditionne -, nous nous sentirions complètement perdus, n'est-ce pas ? Et l'acceptation d'une croyance n'est-elle pas une façon de masquer notre peur, cette peur de n'être rien du tout, d'être vide ? Mais après tout, un récipient n'est utilisable que lorsqu'il est vide, et un esprit qui est empli de croyances, de dogmes, d'affirmations, de citations, est en vérité un esprit stérile, une machine à répétition.

Échapper à cette peur - à cette peur du vide, de la solitude, à cette peur de n'arriver nulle part, de n'être rien, de ne rien devenir -, voilà certainement une des raisons qui nous font accepter les croyances avec tant d'avidité et d'enthousiasme, ne croyez-vous pas ? Et par l'acceptation de quelque croyance, pouvons-nous nous connaitre ? Au contraire, une croyance, religieuse ou politique, nous interdit de nous connaitre, de toute évidence. Elle agit comme un écran à travers lequel nous regardons. Mais nous est-il possible de nous voir nous-mêmes, si nous n'avons pas de croyances ? Je veux dire que, si nous écartons toutes ces croyances, les nombreuses croyances que nous avons, reste-t-il encore quelque chose en nous à regarder ? Si nous n'avons pas de croyances auxquelles notre pensée nous à identifiés, l'esprit n'étant identifié à rien est capable de se voir tel qu'il est - et c'est assurément là que commence la connaissance de soi.

L'OBSERVATION DIRECTE

Pourquoi les idées prennent-elles racine dans notre esprit ? Pourquoi les faits - et non les idées - ne prennent-ils pas la place prééminente ? Pourquoi des théories, des idées en viennent-elles à avoir plus de portée que les faits réels ? Serait-ce que nous ne savons pas comprendre les faits, que nous n'en sommes pas capable, ou que nous avons peur d'y faire face ? Les idées, les spéculations, les théories sont donc un moyen d'éluder le fait...

Mais vous aurez beau fuir, quoi que vous fassiez, les faits sont têtus - qu'il s'agisse du fait qu'on est coléreux, ambitieux, ou préoccupé par le sexe, ou que sais-je encore. Vous pouvez les refouler, ou les transformer, ce qui est une autre forme de refoulement, vous pouvez les contrôler, mais c'est à l'aide d'idées qu'on les refoule, qu'on les contrôle, qu'on les maitrise... Les idées ne nous font-elles pas gaspiller notre énergie ? Les idées ne rendent-elles pas l'esprit obtus ? Vous pouvez être expert en spéculation intellectuelles, en citations ; mais c'est de toute évidence l'esprit obtus qui fait des citations - qui lit beaucoup, puis cite ses lectures.

... Vous effacez d'un seul coup le conflit des contraires si vous vivez avec le fait, et vous libérez ainsi l'énergie de faire face au fait réel. Pour la plupart d'entre nous, la contradiction est un domaine extraordinaire dans lequel l'esprit reste piégé. Je veux faire telle chose, et je fais quelque chose de tout à fait différent ; mais si j'affronte le fait - que c'est cela, et rien d'autre, que je veux faire -, il n'y a pas de contradiction ; et donc d'un seul coup j'abolis complètement la notion de contraires, d'opposition ; mon esprit se sent alors entièrement concerné par ce qui est, totalement impliqué dans la compréhension de ce qui est.

L'ACTION SANS L’IDÉE

Ce n'est que lorsque l'esprit se libère des idées que l'expérience est réellement vécue. Les idées ne sont pas la vérité ; la vérité doit être vécue directement, d'instant en instant. Ce n'est pas une expérience que l'on puisse "vouloir" car elle ne serait encore qu'une sensation. L'état d'expérience n'existe que lorsqu'on va au-delà de ce paquet d'idées qu'est le "moi", qui est la faculté de penser - possédant une continuité partielle ou complète - car alors l'esprit est complétement silencieux, et l'on peut savoir ce qu'est la vérité. [Krishnamurti]


_________________
« Lorsqu'il n'y a plus rien à faire, que faites-vous ? »
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 14 Nov - 14:36 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    CHANT DE L'ÂME Index du Forum -> SCIENCE ~ TECHNOLOGIE ~ MEDECINE ~ DIETETIQUE -> PHILOSOPHIE Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Template Buble by dav.bo
Traduction par : phpBB-fr.com